lundi 13 janvier 2020

Accueil en résidence : Erick Borelva et Audrey Neveu

du 14 au 16 janvier 

Résidence de répétitions pour une extension du solo de batterie: The Joyful Noise qui jouera dans des librairies...

Une autre extension du projet mettait en scène une thérapeute-masseuse avec un patient. Lequel pouvait faire l'expérience d'un voyage sensoriel par le toucher et par le ressenti provoqué par l'interaction des rythmes du massage et les polyrythmiques organiques  de la batterie.

Il s'agira ici d'une étape de travail autour du texte, du rythme, du verbe.
Le prétexte sera la lecture musicale autour de textes de Toni Morrison, Dot Pierson et d'Audrey Neveu, la lectrice.
Ce sera l'occasion de découvrir ou re-découvrir ces autrices par ce prisme très particuliers.

rdv le 18 janvier à Librairie les 2 GeorgeS de Bondy 

 en résidence de répétitions à La Longère ( maison d'accueil)

jeudi 5 décembre 2019

Résidence d'écriture FRICHTI CONCEPT " Extension Personnelle" titre provisoire

du 16 au 18 décembre

Ecriture d’une création pour 3 interprètes et objets connectés investissant la toile de l’espace public



Extension personnelle (titre provisoire) est un projet de création qui vient interroger nos rapports aux objets connectés qui rythment nos vies aujourd’hui, et davantage encore demain.
L’idée est d’observer, expérimenter, relater, transformer en proposition artistique ce constat que notre rapport à ces objets vient profondément modifier notre rapport à nous-mêmes et notre rapport à l’autre : perte de l’humain, quête du surhumain, humain augmenté, rapport au présent, à l’immédiateté, rapports de domination, absence en étant physiquement là, ...
extension personnelle (titre provisoire) vient prolonger les questionnements sur le libre-arbitre et les notions de choix personnels que j’ai déjà expérimentés. Après ces questions fondamentales viennent se poser à moi les questions d’identité, de cohérence personnelle. Avec ces problématiques sur l’identité m’apparaissent également les questions autour de la féminité et de la masculinité, avec pour angle d’approche possible, les contradictions internes, les rapports de pouvoirs et de domination, de l’intime au sociétal.
Ces questions d’identité sont pour moi exacerbées, amplifiées par notre rapport au numérique, aux objets connectés et à l’intelligence artificielle.
Outre les questionnements philosophiques et politiques que cela implique, je souhaite aborder ceux autour de l’intime, du biologique, du social.
Je souhaite me diriger plus particulièrement vers les problématiques autour du féminin/masculin et de la féminité/masculinité qui sont en chacun de nous, développer les enjeux autour de la sensualité ou son absence totale quand il s’agit de nous confronter à ces objets-machines.
L’idée principale de ce projet est de mettre en scène dans l’espace public 2 puis 3 personnes (2 femmes, un homme) autour des problématiques de l’identité, du genre et de ses stéréotypes, de l’équation complexe mais personnelle de chacun jusqu’aux rapports de domination.
Ce sont des personnes contemporaines, d’aujourd’hui, avec leurs appareils numériques, comme des extensions personnelles.
Aborder ces notions complexes et relatives à chaque individu à travers le pas de côté, la distanciation.
Jouer avec les stéréotypes corporels autour du masculin et du féminin.
S’approprier et mettre en perspective les langages particuliers du numérique.
Organiser les sons de la ville et les sons des machines connectées pour y découvrir la musique.
Considérer l’espace public comme la toile, le web, et mettre en scène ce que traverse l’être humain sur le registre de l’émotion, de l’humour et de la poésie, sans omettre la violence que ces questions induisent.
Harcèlement, sensualité, renversement des valeurs et des rôles, domination, complicité.
A quels positionnements personnels implique l’ouverture au sensible : charnel ? politique ? Comment l’outil numérique peut nous couper du sensible, de la sensualité ? A quel endroit il en invente une nouvelle version ?
A quel endroit cet isolement charnel induit par le numérique contient une implication politique et sociétale ?
A cette étape de recherche, le projet est foisonnant d’idées et de directions à prendre. Ma façon de travailler consiste toujours à appréhender de multiples directions pour ensuite élaguer et affiner. Je les éprouve, m’y confronte. J’en jette certaines, j’en garde d’autres, certaines m’amènent encore vers d’autres pistes. Je secoue tout ça dans mon corps et mon cerveau et ça émerge. Ça, c’est le spectacle à venir. Aujourd’hui, j’assume pleinement cette complexité du départ. C’est mon processus pour faire émerger de la matière artistique et créer.
C’est également au centre de mes préoccupations artistiques : rendre visible et tangible la complexité de l’humain par l’intermédiaire de propositions artistique dans un espace complexe : l’espace public.

Brendan Le Delliou


www.frichticoncept.net 


 Brendan Le Delliou à La Lisière #selfiedujour !

Résidence d'écriture Benoit Afnaim // La Française de Comptages "...Maudit"

du 2 au 9 décembre 

 A travers le parcours de quatre personnalités hollywoodiennes, le spectacle « ...Maudit » peint une fresque ironique et truculente d’un monde où sacrifice et succès, passion et dissimulation, cachets artistiques et pharmaceutiques, vont de pair.

« ...Maudit » met en scène le tournage en direct d’un documentaire et sa diffusion simultanée, consacré au mythique réalisateur Donald D. Chase qui ne signa son premier et unique film qu’en 1957, lors de son internement au Camarillo Mental Hospital.
De ce film, il ne reste aujourd’hui que trois témoins, trois vieilles stars déchues à moitié amnésiques… Et 12 minutes de bande son !

« ...Maudit » propose aux spectateurs d’assister au tournage en direct d’un documentaire. Construit en deux parties, il présente le mystérieux réalisateur afro-américain communiste Donald D. Chase condamné au rôle d’assistant et tenu éloigné de la gloire tout au long de sa carrière pour raisons raciales.
La première partie présente des témoignages, des images d’archives. La deuxième partie présente trois versions d’un film conçues à partir d’une même bande son ; trois versions telles que se les remémorent les acteurs originaux, témoins privilégiés du tournage.


à La Longère , maison d'hébergement des artistes en résidence

Résidence de rechercheS ... "BARCHIBOUZOUK" !

du 27 au 30 novembre


Emilie Granaud "Aleteia", artiste plasticienne, street-artiste
Valentin Béchade "Teurk", artiste plasticien, street-artiste
et Lorca Renoux, Co-fondateur de la Cie 100 Issues, danseur, chorégraphe et metteur en scène

"Barchibouzouk" c'est l'histoire de 3 artistes qui se sont souvent croisés dans leurs parcours artistiques ... C'est leur désir profond de tenter ensemble, de se retrouver, de se perdre, de chercher ensemble d'autres façons de dire , de voir , de respirer ...
Ces trois artistes ont des choses à se dire, à dire, à défendre, à rêver , à délirer aussi ! ...
On a hâte de vous en dire plus ...

vendredi 8 novembre 2019

"Au-delà de La Lisière" ... Quartier des Genêts , à Saint Michel-sur-Orge ! (Oct2019>Juillet2020)


Projet participatif et créatif ...
 

Résidence artistique et poétique dans le quartier des Genêts à Saint Michel sur Orge (91)

Une aventure qui s' invente avec les habitants ... 

Il s’agit ici d'un projet artistique et poétique réalisé avec deux jeunes artistes plasticiens, Anton et Teurk, qui créent des sculptures monumentales en bois.

"Créons ensemble un animal totem !"
Plus d'informations ? Contactez-nous :
07 83 53 58 75
contact@lalisiere.art
www.lalisiere.art 



La proposition artistique est dans le premier temps de la résidence, de concevoir, de fabriquer et d’installer une œuvre représentant un animal symbolique fort (ANIMAL TOTEM). Habillé entièrement de bois, d’une hauteur de 5 mètres de haut, il sera suffisamment massif pour générer un rapport charnel, mais sans être disproportionné au vu des hauteurs de la résidence. La réalisation sera accompagnée dans ses différentes étapes par les habitant·e·s de la résidence, quels que soient leurs âges et leurs compétences.

Les artistes en résidence seront en immersion complète dans le quartier, à l’écoute des locataires pour co-construire avec eux l’oeuvre, et écrire l’histoire, la fable urbaine autour de cet animal. Par le biais de réunions publiques, d’ateliers mais aussi de rencontres plus informelles au sein de l’appartement, centre névralgique des échanges et du partage, les habitant·e·s seront partie prenante de la réalisation de l’oeuvre et de la création du récit qui est sera associé. Une attention particulière sera portée à la place des enfants et des familles.


Dans ce premier temps avec la réalisation d’un animal monumental (dont la nature et l’emplacement seront discutés avec les locataires), les habitant·e·s seront amené·e·s à donner un nom et un emblème puissant à leur quartier. Cet animal symbolisera par son arrivée un nouvel axe de représentation du quartier, tant dans la fierté de l’avoir réalisé avec les artistes que par la force qu’il représentera. Il sera aussi un nouveau point de référence poétique dans le paysage, une porte d’entrée et de sortie de la résidence vers le monde extérieur, et notamment vers le bois des roches, dont l’aspect bois répondra à la forêt.



Il sera réalisé au cours des 6 prochains mois, soit avant la mi-mars 2020. La médiation avec les habitant·e·s se formalisera à travers la réalisation concrète du projet, et obligera chacun·e à faire connaissance dans le faire tout en y échangeant les points de vue immédiatement applicables.


Une série d’ateliers sera proposée aux habitants afin d’intégrer dans le projet le choix de l’animal réalisé, de collecter les histoires qui peuvent sourcer une légende, et de référencer les différents savoirs et savoirs faire des habitants qui peuvent se fédérer autour de la réalisation du projet... 
Projet réalisé avec :  TOIT ET JOIE Poste habitat , Drac Idf , Ville de Saint Michel sur Orge  

A noter dans vos agendas > un vernissage festif est prévu dans le cadre du festival Au-delà des Toits le vendredi 10 juillet 2020 ! 


SITES V3M Anton et Teurk 
https://teurk.com/





 Première réunion Salle des Genêts le 17 octobre


Prochains rendez-vous au 11 rue Boieldieu, appartement 47 , 3ème étage : 

- mercredi 11 décembre de 14h à 18h (ateliers participatifs avec les artistes)
- mercredi 18 décembre de 14h à 18h (ateliers participatifs avec les artistes

- mercredi 8 janvier de 14h à 18h 
("permanence" > l'appartement est ouvert !
On vous invite à découvrir le projet autour d'un café ou un thé ! ) 

- mercredi 15 janvier de 14h à 18h (ateliers participatifs avec les artistes

- mercredi 22 janvier 14h à 18h  
("permanence" > l'appartement est ouvert ! 
On vous invite à découvrir le projet autour d'un café ou un thé ! ) 

- mercredi 29 janvier de 14h à 18h (ateliers participatifs avec les artistes) 

- mercredi 5 février 
("permanence")
 
- mercredi 12 février de 14h à 18h (ateliers participatifs avec les artistes) 

- mercredi 19 février de 14h à 18h
("permanence")

- mercredi 26 février de 14h à 18h (ateliers participatifs avec les artistes) 

- mercredi 19 février de 14h à 18h
("permanence")

- mercredi 4 mars de 14h à 18h
Visite des ateliers V3M à Cesson
- mercredi 11 mars de 14h à 18h (ateliers participatifs avec les artistes) 
- mercredi 18 mars de 14h à 18h
("permanence") 

- mercredi 25 mars : arrivée du squelette de l'animal et début de l'assemblage !


Plus d'informations ? Contactez-nous :
La Lisière au 07 83 53 58 75 /
contact@lalisiere.art


Exemples de réalisations d'Anton et Teurk : 



PREMIER RENDEZ-VOUS CONVIVIAL AVEC LES ARTISTES 
>>>> LE MERCREDI 4 DEC à partir de 16h
rdv appartement 47, 11 rue Boieldieu à St Michel sur Orge


 





 Teurk,  M.Dubois - gardien de la résidence Toit et Joie - et Anton 
au sein de l'appartement dédié au projet !
















Un petit questionnaire pour contribuer à résoudre le mystère 
des traces de pas d'animaux dans le quartier ...  

(et écrire ensemble la légende !)


Qui sont-ils ? 
D'où viennent-ils ? Qui les as vu ? ... 
Viennent-ils du Bois des Roches ? ... 


Cliquez sur le questionnaire ci-dessous pour l'avoir en grand ... 
et rapportez le auprès du gardien M.Dubois ou venez nous le livrer un mercredi après-midi directement au QG "Animal Totem" au 11 rue Boieldieu (3ème étage porte gauche!)



 







lundi 21 octobre 2019

Résidence de création Lu2

du 4 au 15 novembre

"Nos sourires exigent un corps"


Spectacle pour 1 allée d’hôpital, 4 voix aux téléphones et nos parcours de vie.
Création en cours, saison 2020-2021.


Genre : danse-théâtre Durée : 30 minutes, avec plusieurs représentations par jour.

Dans un hôpital, quatre parcours de vie se croisent, s’attrapent. De 29 à 70 ans, ils se connaissent ou s’ignorent : un jeune homme va devenir père, un médecin débordé de travail s’éloigne de sa famille, une femme d’âge mûr console une femme d’âge vert. Avec simplicité et humanité, des témoignage d’amour ordinaires se donnent à voir. IIs se donnent aussi à entendre, quand parfois les mots restent coincés dans la gorge.

Pensée pour les personnes hospitalisées, cette création de danse-théâtre explore nos liens familiaux, entre chaudes retrouvailles, réconfort fraternel et rendez-vous manqués.


Chacun·e se place dans la perspective d’une travée, celle d’un hall d’accueil, d’un large couloir ou d’une allée à l’extérieur entre deux bâtiments. Dans la profondeur de champ, les partitions chorégraphiques s’insèrent et cohabitent dans le flux des allers et venues de l’hôpital. Les récits de chaque interprète se font et se défont, ils naviguent de l’infra-ordinaire à une éclatante prise d’espace. Ils te prendront peut être la main. Tout au fond de l’allée, nous apercevons un téléphone posé sur une table. A tour de rôle, ils/elles s’y rendent pour appeler un proche. Ces confidences téléphoniques sont sonorisées « au plus proche » du public, renforçant ce contraste de présence et d’absence.


La cie Lu2 est en résidence de création à La Lisière et "in situ" au Centre hospitalier de Bligny en partenariat avec le théâtre de Bligny . 
>>> Une sortie de création à découvrir le mardi 12 novembre à 17h 
BAT Fontenay C - Centre hospitalier de Bligny , rue de Bligny , 91640 Briis-sous-Forges

http://www.compagnie-lu2.fr/spectacles/nos-sourires-exigent-un-corps-creation-2020/